Tout savoir sur le régime fléxitarien

Tout savoir sur le régime fléxitarien

Non pas destiné à nous faire maigrir, le régime fléxitarien s’apparente davantage à un mode alimentaire, consistant à réduire sa consommation de viandes rouge et de poisson, sans pour autant y renoncer complètement. Ce régime a essentiellement pour but de respecter l’environnement.

 

Un peu d’histoire…

 

Le régime flexitarien a vu le jour, suite à l’avertissement de Mark Bittman (un journaliste Américain), concernant la trop grosse consommation de viandes aux Etats-Unis. Ce qui entraine, des conséquences désastreuses pour la planète, notamment avec l’impact des gaz à effet de serre. Ce dernier a donc tenté d’éveiller les consciences des Américains.

 

Les grands principes du flexitarisme

 

Contrairement aux autres régimes, les flexitariens ne s’interdisent rien. Le but de ce régime n’est pas non plus de maigrir.

« Le flexitarisme, ce n’est pas une règle fixe mais la volonté de passer de la surabondance alimentaire à une alimentation plus qualitative », affirme Damien Galtier, diététicien.

Quelques peu similaire au régime crétois, le fléxitarisme préconise de manger beaucoup de fruits et de légumes et moins de viandes et de poisson.

Les flexitariens le sont généralement pour des raisons touchant au bien-être animal, à la santé ou dans une démarche écologique. La diminution de consommation de viande aurait également un impact positif sur la prévention de certains cancers de la sphère digestive (notamment le cancer du côlon).

Le régime fléxitarien est donc plutôt facile à suivre, il préserve l’environnement et permet à ceux qui veulent devenir végétarien, de faire une transition en douceur.

Cependant, il ne faut pas oublier d’équilibrer tous ces repas, afin qu’ils couvrent tous les besoins en protéines avec des légumineuses par exemple.

Une journée dans l’assiette d’un fléxitarien

 

Petit-déjeuner :

  • Infusion ou thé
  • Un fruit (pomme, kiwi, banane…)
  • Un œuf
  • Deux tranches de pain complet

Déjeuner :

  • Salade d’endives et noix (20 g), vinaigrette (1 c. à c. d’huile de noix)
  • 150 g de quinoa
  • Poêlée de panais (1 c. à c. d’huile d’olive)
  • 100 g d’entremets à la pistache

Diner :

  • Velouté de butternut au curcuma
  • Ragoût de légumes aux algues Kombu
  • 3 litchis