La cryothérapie

La cryothérapie

Passer 3 minutes en maillot de bain à -110°C, c’est le principe même de la cryothérapie. Les scientifiques ont commencé à s’y intéresser dans les années 70, notamment avec les sprays froids. C’est le docteur japonais Yamaguchi qui met au point la première chambre de cryothérapie en 1978, dans laquelle la température descendait à -164°C.

 

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

 

En France, la cryothérapie est apparue dans un premier temps dans le domaine du sport. En effet, on s’est rendu compte que cette méthode permettait aux sportifs de mieux récupérer après un effort. On s’est également aperçu que le froid pouvait calmer les douleurs comme les entorses, les tendinites ou encore les claquages musculaires. Le froid a pour effet de réduire le calibre des vaisseaux (vasoconstriction), de soulager la douleur et d’aider à résorber les hématomes. Des sprays de froid sont aujourd’hui couramment utilisés sur les terrains de sport pour calmer la douleur à la suite d’un choc, de manière plus pratique qu’avec la glace.

Aujourd’hui, la cryothérapie n’est plus ouverte uniquement aux sportifs. Vous pouvez, vous aussi, vous offrir une ou plusieurs séances à -110°C. Mais ne paniquez pas ! L’air dans les cabines et extrêmement sec ce qui évite le gel et les brulures. La température est d’abord d’environ -50°C durant quelques secondes, pour après passer à une température de -110°C. Une séance dure quelques minutes maximum.

L’objectif est de stimuler le corps humain de façon à déclencher les réflexes de lutte contre le froid du corps humain et ceci sans blessures.

 

Comment ça marche ?

 

Vous vous demandez sûrement comment la cryothérapie agit pour réduire, voire faire disparaitre les douleurs ? Le principe est simple, une fois dans le froid extrême, le cerveau va recevoir une information disant que le corps est en danger et à partir de ce moment, il va sécréter des molécules anti-inflammatoires.

Cette pratique n’est pour l’instant pas reconnu par le corps médical. Les séances ne sont donc pas remboursées par la sécurité sociale. Les scientifiques n’ont pas encore d’effet prouvé, à part la perception d’une disparition de la douleur, d’une meilleure récupération après un effort musculaire important avec une cicatrisation accélérée des tissus.

Le conseil de JustforGood pour optimiser une séance de cryothérapie :

On pratique une activité sportive et on garde une alimentation équilibrée. On peut également opter pour des soins aux ultra-sons et des massages drainants, si l’objectif est de perdre du poids.