Retour sur le dernier marathon d’Emmanuelle. Mont St Michel – 27 MAI 2018

Retour sur le dernier marathon d’Emmanuelle. Mont St Michel – 27 MAI 2018

Dimanche 27 Mai – 8h30 – je fais partie des 2668 participants sur la ligne de départ du Marathon du Mont St Michel – 2087 hommes et 581 femmes. On nous avait annoncé de la pluie et nous avons un temps idéal : quelques nuages, une température pas trop élevée, peu de vent…cette course s’annonce très agréable.

Le parcours semble magnifique, traversée de plusieurs petits villages le long de la côte avec en ligne de mire le Mont St Michel !

Il nous paraît bien loin et notre objectif est de le rejoindre le plus rapidement possible. Pour cela, nous économisons nos forces et notre enthousiasme. Tout l’enjeu est de conserver plus ou moins la même allure sur les 42 kilomètres, rester en forme, éviter les crampes ou les douleurs musculaires. Un/LE leitmotiv : courir décontracté, cool…dérouler…

A chaque ravitaillement, tout en courant et en s’arrêtant un minimum (il faut garder le rythme !!!), je pense à bien boire et à m’alimenter : des bananes pour un apport de magnésium & potassium pour éviter les crampes.

Les kilomètres s’enchaînent, le rythme, le corps sans douleur et le mental tiennent. Certains passages sont plutôt euphoriques avec des emballées. Les Bretons sont là sur le bord du parcours pour nous encourager. C’est cool !

Arrive le 40ème kilomètre, bientôt la ligne d’arrivée, je prends quelques secondes au ravitaillement et je m’élance pour finir ce marathon à toute allure !

Celui-là sera bouclé en 3h48min !

Belle performance : 48ème femme !

Je suis plutôt en forme et le secret est surtout dans la préparation. Même si je fais du sport depuis toujours et à un niveau assez engagé, cela fait quelques mois que je me prépare spécifiquement pour ce marathon.

Au niveau de la course, plusieurs sorties par semaine. Une séance de fractionné par semaine. 2 sorties courtes à un rythme élevé. 1 sortie longue de 15, 20, 25 pour finir à 15 jours de la course 30 kilomètres.

Au niveau musculaire, j’ai souffert d’une contracture au mollet un mois et demi avant la course. Cela m’a fait peur. J’ai donc testé plusieurs séances de cryothérapie qui ont été très efficaces. Parfaite cicatrisation !

Au niveau de l’alimentation, cela fait déjà un bon moment que j’ai arrêté les produits laitiers, j’ai bien réduit la viande rouge, je ne bois plus de café, j’ai bien réduit l’alcool, plus de céréales ni pâtes blanches. Des protéines végétales. Beaucoup de fruits et légumes. Des pâtes et du riz complet – des jus de fruits/légumes frais pressés à la maison…

C’est mon 4ème marathon depuis 2011 et après 7 années, c’est mon meilleur temps non pas que je sois mieux entraînée. Je pense qu’il s’agit surtout de mon alimentation et de mon poids de forme. Le fait de manger plus alcalin a permis à mon corps de mieux tenir l’enchaînement des séances et l’intensité de l’effort.

Rdv avec ceux qui veulent pour un prochain !